MOTEUR à SOUPE

Poisson fou


Mon poisson rouge est un poisson à part. C'est un poisson cultivé.

J'ai installé son aquarium dans mon salon, à un endroit choisi, sur la bibliothèque où il a toute la littérature sa disposition, tous les enseignements, la mécanique quantique, l'astronomie, les grands philosophes, rien ne manque.

Il voit aussi, de sa sphère privée toute transparente, en forme de loupe, mon ordinateur avec lequel il est relié au monde. Je l'ai inscrit sur tous les meilleurs grands réseaux sociaux. Il pourrait même être un ami du président des Etats-Unis; C'est pas mal pour un poisson! C'est un poisson, mais attention, un Poisson Higtech!!!

Vu mes efforts, je pensais que mon poisson et moi, nous allions sauver le monde, étudier l'écologie, trouver de solutions pour la pollution, le gaspillage alimentaire, nous engager, nous fédérer, sauver la mangrove d'où il est originaire et plein d'autre projets...

Oui, car mon poisson n'est pas d'ici, il vient de l'autre bout du monde et quelles souffrances ne lui ont pas été infligées durant son voyage: Les rencontres hasardeuses avec des trafiquants de toutes sortes, l'obscurité, la promiscuité, les tumultes et j'en passe. Il a même traversé la Méditerrané dans un sachet plastique! Et je l'ai trouvé là, pitoyable, sur les rayons d'un banal magasin d'animaux.

Hé bien non, malgré tout son expérience, toute sa connaissance, mon poisson ne veux pas m'aider ; Il s'en fout, il préfère tourner en rond dans son bocal.

Qu'est-ce que je n'ai pas fait pour lui? Je l'ai sauvé des pires affairistes, extrait d'un capitalisme éhonté, de la rude concurrence du marché des animaux. Je lui ai donné la meilleur place dans notre maison et la meilleure nourriture bio. J'ai passé un abonnement éco pour l'électricité et la lumière qui inonde sa vie est produite par les meilleures éoliennes. Le dimanche je l'emmène en promenade sur mon vélo électrique. Il y a même des jours ou je le laisse s'ébattre dans notre piscine... Que faire de plus?

Et pourtant mon poisson ne s'intéresse pas, il n'a qu'une idée en tête: retourner à sa nature, malgré tous les dangers. Et je le sens lorsque je le mets dans le lavabo pour changer son eau, il ne vise que le trop plein. Il ne pense qu'à s'échapper! Alors, lorsque j'ai vidé l'évier, comme il était attiré par ce tourbillon infernal, avant qu'il franchisse le siphon, une dernière fois, je l'ai averti:" Tu sais poisson, je n'ai pas de temps à perdre pour discuter avec un poissons qui ne pense pas comme moi. Mais n'oublie pas une chose, tu ne retrouveras pas ta mangrove natale, elle a été bétonnée, car c'est là-bas que je vais passer mes vacances!"


23 décembre 2018 Dadem